ADHÉRER AU SNPI
ADHÉRER AU SNPI
 
 
 
MON ESPACE PRO
MON ESPACE PRO
 
 
 

SNPI, 1er syndicat français de l’immobilier

Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, 9 600 adhérents en activité lui font déjà confiance...

Assistance juridique pour les adhérents

Des juristes spécialisés en droit immobilier et en droit social pour vous soutenir et vous conseiller.

VHS ASSURANCES

Les Assurances Réglementaires des Professionnels Immobiliers

ASSERIS

Cabinet de courtage d'assurances des Professionnels Immobiliers

VHS Business School

Établissement Privé d'Enseignement Technique Supérieur

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

LE MOT DU PRÉSIDENT

 

Chères Consoeurs, Chers Confrères,

Nous nous dirigeons vers une année record !
Le nombre de transactions immobilières, selon les dernières prévisions, semblent nous confirmer que nous réaliserons, cette année 2017, plus de 900 000 ventes sur le territoire national.
Rappelons-nous tout de même, qu'au plus fort de la crise immobilière, ce chiffre dépassait péniblement les 500 000 transactions par an !

Et pourtant, en cette période favorable, comme toujours, on peut dire que nous ne sommes pas aidés par les décisions gouvernementales qui laissent peser, de manière exclusive et totalement injuste, l'ex ISF essentiellement sur l'immobilier au prétexte que celui-ci n'est pas « productif » !

Et pourtant... pourtant... il faut bien avouer... l'immobilier n'est pas un signe extérieur de richesse et les seuils d'assujettissement sont très vite atteints dans les zones tendues et en particulier, bien entendu, à Paris.
C'est étonnamment curieux de voir que les systèmes liés aux réglementations diverses sont fréquemment découpés par zones. Mais pour la fiscalité, en revanche, on mélange allègrement la valeur d'un château en province avec un appartement familial en zone tendue.
Il y a pourtant indéniablement une forme de signes extérieurs de richesse dans un cas et un besoin essentiel dans l'autre.
Messieurs les législateurs, pensez-y...

Dans le même cadre, le système d'encadrement des loyers vient d'être mis à mal par le tribunal administratif qui a sanctionné le système mis en place par la ville de Lille. Il risque d'en être de même pour celui initié à Paris.
Le gouvernement tient là, l'occasion de ne pas poursuivre dans cette voie de réglementation à la limite d'un régime totalitaire et d'une économie centralisée !

Ce n'est donc pas parce que l'immobilier va mieux qu'il faut à nouveau pénaliser l'investissement...
Il faut au contraire fluidifier les marchés, lever les freins et stopper les mauvais signaux !
Il est également temps de prendre conscience que trop de Français quittent notre pays pour des raisons fiscales et, qu'en contrepartie trop peu d'étrangers choisissent de s'y établir ! Il nous faut cesser de faire peser des contraintes et au contraire offrir des avantages à ceux qui souhaitent investir dans notre beau pays.

Des réformes sont en cours. Espérons qu'elles seront au plus près des réalités économiques et sociales de notre pays et bien loin des postures doctrinales et politiciennes.

Je nous souhaite donc que la fin d'année garde son rythme de croissance...

Bien à vous tous,

Alain Duffoux,
Président du SNPI

(*) Source : www.travail-emploi.gouv.fr

 
../
https://www.snpi.com/